Comment être publié dans la presse

Comment faire passer vos créations dans la presse (et devenir un artiste célèbre)

En lisant cet article, vous allez rentrer dans la tête d’un journaliste pour mieux comprendre ses besoins et faire en sorte qu’il puisse, sans effort, parler de votre travail et de votre univers artistique.

Partager l'article :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Vous pourriez être un créateur de bijoux vendant des produits en ligne ou un illustrateur espérant proposer de nouveaux imprimés – quoi que vous fassiez pour gagner votre vie; vous avez besoin de publicité dans les magazines, les blogs et les journaux pour augmenter votre visibilité et attirer de nouveaux clients.

Pour ceux d’entre vous qui ne savent pas encore ce qu’est une “relation publique”, il existe de nombreuses définitions. Il s’agit essentiellement d’une forme de marketing pour améliorer et protéger votre réputation.

Ceux qui gèrent extrêmement bien leurs relations publiques sont les plus susceptibles d’être les mêmes noms que vous verrez apparaître partout. Ils connaissent les journalistes par leurs prénoms. Ils ont des dossiers de presse et de belles photographies de produits. Ils maîtrisent même les calendriers éditoriaux, les calendriers de publication – ils comprennent ce dont les journalistes ont besoin sans avoir à les chasser. Vous voulez savoir comment ils le font ? Voici quelques conseils de relations publiques pour les créatifs qui veulent mieux vendre leurs produits.

1. Comprendre la vie d’un journaliste

Voici ce que personne ne vous dit vraiment : les journalistes sont occupés. Très occupés. Ils sont bombardés de mails et de demandes. Parfois, les gens leur envoient un message sur leur compte Instagram personnel : “Hé, as-tu reçu mon e-mail ?” La vie est dure pour un journaliste. Ils sont submergés.

Changez de perspective et voyez ce que c’est que d’être à leur place. Que pouvez-vous alors faire pour leur faciliter la vie ? Parce que si vous comprenez leurs propres défis, vous aurez de bien meilleures chances d’attirer leur attention et d’être mis en avant.

Vous voyez, les journalistes manquent de temps et de délais. Ne pensez pas qu’ils ne présentent que les meilleurs designers du monde ; souvent, il s’agit simplement de trouver les personnes les plus faciles et les plus rapides sur lesquelles écrire. Et cela signifie que vous devez supprimer tous les obstacles possibles sur leur chemin en leur facilitant la tâche au maximum. Ils doivent rapidement comprendre qui vous êtes et ce que vous avez à leur offrir.

2. Construisez les bonnes bases de votre communication en ligne

Alors pensez comme un journaliste, de quoi ont-ils besoin ? Quelles barrières pouvez-vous lever pour vous assurer d’avoir une chance d’apparaître un jour sur une couverture ? Commençons par votre site Web. Un journaliste est peut-être en train de rechercher une histoire et de vous découvrir en ligne. Comment pouvez-vous vous assurer qu’ils continuent de naviguer sur votre site et entrent en contact avec vous ?

Voici quelques conseils :

Ayez une page “À propos” riche et complète

C’est souvent la première chose sur laquelle un journaliste cliquera, alors pourquoi tant de sites sont-ils si décevants ? C’est la première impression, alors assurez-vous qu’elle soit bien écrite, qu’elle contienne beaucoup d’informations sur vous, ce que vous faites, où vous êtes et votre parcours. Vous devriez même inclure votre nom complet aussi – cela peut sembler charmant d’y présenter uniquement votre prénom, mais un journaliste aura-t-il le temps d’envoyer un e-mail et de demander votre nom de famille ? Probablement pas ! Alors si votre idée c’est de devenir un designer reconnu et populaire, vous devrez probablement faire ce premier, à moins de faire le choix volontaire de rester connu sous son nom d’artiste. C’est une décision qui vous appartient et qui n’empêchera pas votre progression.

Si vous avez un formulaire de contact, ajoutez une adresse e-mail “presse”

Je comprends aujourd’hui à quel point les formulaires de contact sont un outil important et nécessaire. Ils facilitent la vie à bien des égards. Mais si vous insistez pour en avoir un, fournissez également une adresse e-mail distincte pour la « presse ». Les journalistes doivent souvent envoyer des e-mails génériques à plus de 20 designers ou créateurs lorsqu’ils cherchent à rassembler du contenu. Les formulaires de contact génériques sont parfois maladroits pour ce type de public et peuvent prendre du temps. N’oubliez pas que vous ne voulez pas que le journaliste vous poursuive non plus. En lui offrant un formulaire de contact spécifique, avec une adresse de réponse dédiée, vous lui assurez en quelque sorte que son mail sera bien pris en compte de la manière la plus appropriée. Sa demande sera lue à sa juste valeur et prise en considération. Son mail ne sera pas perdu dans les dizaines d’autres mails et spams que vous recevez au quotidien. Offrez aux journalistes ce petit traitement de faveur.

Créez un ‘Espace Presse’ sur votre site web pour les journalistes

Pensez à créer une page Web qui doit être clairement identifiée dans la navigation et qui inclura vos communiqués de presse et vos dernières nouvelles, ainsi que des images de vos produits téléchargeables en haute résolution. Le site de Sagmeister & Walsh en fournit un très bon exemple. Tous ces éléments augmenteront vos chances d’être publié !

Pour diverses raisons, vous ne vous sentirez pas tous à l’aise de fournir de tels atouts à la vue de tous. Dans ce cas, informez les journalistes que vous disposez de « Dossiers de presse » s’ils souhaitent vous contacter en direct. Vous pouvez ensuite préparer des dossiers sur le cloud, sur Dropbox ou Google Drive, prêts à être envoyés sur demande.

3. Apprenez à rédiger un communiqué de presse

Nous vous avons expliqué comment augmenter vos chances avec les journalistes qui vous approchent. Et si vous vouliez maintenant leur présenter une belle histoire ? Eh bien, vous aurez d’abord et avant tout besoin d’un bon communiqué de presse.

Tous ceux à qui je parle des communiqués de presse s’inquiètent toujours énormément d’écrire les leurs. Croyez-moi : c’est facile. Un communiqué de presse n’est qu’un outil de communication utile qui est distribué aux médias. Son objectif est d’annoncer des actualités, des événements, des lancements de produits ou des nouveautés commerciales.

Les journalistes sont plus susceptibles de couvrir votre histoire si vous avez pris le temps de rédiger votre communiqué de presse. Ils n’ont souvent pas le temps de chercher les informations dont ils ont besoin eux-même. En leur évitant tout ces tracas et en mâchant le travail, votre histoire est plus susceptible d’être couverte.

Voici comment rédiger un communiqué de presse :

Choisissez un titre séduisant

Donnez à votre communiqué de presse un titre passionnant et accrocheur. Assurez-vous qu’il se démarque. Mettez votre titre en gras. Ajoutez une date à votre communiqué de presse. Idéalement, la même date à laquelle il est émis. Cela ajoutera de la temporalité à votre histoire.

Immédiat ou sous embargo ?

Décidez si votre communiqué de presse est pour une “Publication immédiate” ou “Sous embargo jusqu’à la date X”. Les communiqués sous embargo sont utiles lorsque vous souhaitez que le journaliste garde l’article en attente jusqu’à la date stipulée. C’est pratique pour les lancements de produits ou les événements, notamment pour générer un véritable buzz.

Utilisez le bon angle d’écriture

Avant de rédiger votre communiqué de presse, pensez à vous poser les fameuses questions : à qui, quoi, quand, où, pourquoi et comment. Cela vous aidera à structurer votre copie et à vous assurer qu’elle se lit logiquement. Pensez à l’angle des nouvelles. Les journalistes ne publieront votre article que s’ils estiment qu’il est digne d’intérêt. Par exemple, un début accrocheur pourrait être “L’artiste Josephine Bloggs a lancé une nouvelle collection de colliers typographiques qui contiennent des messages hommages à des travailleurs clés et dont les bénéfices sont reversés à l’association NHS Charité.”

Tenez compte du média cible

Chaque journal, blog et magazine a un style d’écriture ou un public différent. Pourquoi ne pas adapter votre communiqué de presse à chacun ? Par exemple, créez un angle d’actualités plus “local” si vous ciblez un journal régional par rapport à un magazine national, voire international. Adaptez votre style d’écriture au style habituellement utilisé dans la ligne éditoriale du média cible.

Restez simple

Évitez les répétitions et gardez les phrases claires et concises. Ne surjouez pas. N’essayez pas de trop vous vendre, ou d’argumenter. Soyez simple et allez à l’essentiel. Pas besoin d’abuser des fioritures de style et des tournures de phrases à rallonge.

Ajoutez un commentaire

Incluez une citation de vous-même dans votre communiqué et utilisez cette zone pour répéter vos messages clés. N’oubliez pas que votre citation est la seule partie de votre communiqué de presse que le journaliste ne peut ni modifier ni éditer, alors utilisez-la à bon escient. Évitez “je suis ravi de”. Faites en sorte de laisser une véritable emprunte avec cette citation.

Soyez factuel

Tenez-vous en aux faits. N’autorisez que les points de vue ou opinions dans la partie citation, et non dans le corps principal du communiqué. Éliminez toute émotion. Un journaliste écrit souvent ses articles de la manière la plus objective possible, veillez donc à respecter cette ligne de rédaction sans quoi vous forcerez votre cible à retravailler tout votre communiqué, ce qui n’est pas du tout l’objectif visé.

Indiquez la fin

Signalez la fin de votre communiqué de presse avec “FIN” et n’oubliez pas d’ajouter quelques informations sur votre entreprise dessous. Il s’agit d’informations générales que le journaliste doit prendre en compte, généralement sous l’en-tête “Notes pour l’éditeur”. Incluez l’adresse de votre site Web par exemple.

Fournissez vos coordonnées

Écrivez quelque chose comme : “Pour les demandes des médias, veuillez appeler John Smith à Business au 01234567 ou par courriel : john@thecompany.com».

Formatez votre communiqué de presse

Quand il s’agit de sauvegarder votre communiqué de presse, je vous recommande de créer un document Word ainsi qu’une version PDF. Notez que chaque journaliste a ses petites habitudes : les PDF, par exemple, peuvent être un cauchemar pour extraire du texte, ajoutant plus de charge de travail pour le rédacteur. Dans ce cas, le format Word pourra être grandement utile.

4. Faire de la photographie de vos créations une priorité

Ici nous mettons le doigt sur la seule chose qui détermine la couverture médiatique par rapport à toute autre chose, à savoir une photographie de qualité qui est bien éclairée, lumineuse et attrayante. Les designers et les créateurs qui figurent régulièrement dans les principaux magazines et blogs le savent, c’est pourquoi vous les voyez toujours partout.

Une image faiblement éclairée et délavée de votre dernière collection de bijoux ne passera pas. Alors investissez dans un équipement décent, comme un appareil photo et une lightbox de qualité, pour que vos impressions et vos pièces soient magnifiquement photographiées. Ou encore mieux, demandez à un professionnel de vous aider.

Il convient de noter que certains médias voudront des images “découpées” où vous présentez vos produits avec un fond blanc ou transparent. D’autres voudront des clichés plutôt “lifestyle” où vos produits sont immortalisés sur une belle toile de fond ou portés par un mannequin par exemple.

La photographie peut coûter cher, il est donc toujours possible d’utiliser des maquettes pour vous aider à mettre en scène vos créations : choisissez des modèles (mock up) de haute qualité dans la mesure du possible. Vous pourrez par exemple trouver de super mock up en visitant : Pixeden.

5. Créez des dossiers de presse téléchargeables

Maintenant que vous avez un communiqué de presse et des images d’accompagnement de vos produits, vous avez créé votre premier “Dossier de presse”. Mettez-le dans un stockage sur le cloud, et soyez prêt à partager ce lien de téléchargement avec les journalistes par e-mail ou DM.

Avec les photographies, il est important de noter que chaque journal, magazine et blog est unique – ils auront tous besoin de tailles et de formats d’image différents, et ceux imprimés nécessiteront une coloration de type CMJN par rapport à ceux en ligne qui ont besoin de RVB. Alors faites le dur travail de retouche photo pour eux et fournissez des dossiers séparés pour divers besoins, en étiquetant clairement tout. Faites cela à chaque fois.

Lorsque vous nommez des fichiers image, essayez d’inclure la légende et tout crédit requis, c’est-à-dire y a-t-il un photographe à mentionner ? Certains dossiers de presse comprennent un listing d’image distinct, détaillant chaque image, sa légende et ses crédits. Pourriez-vous faire de même pour vos photos ? Si oui, ne vous en privez pas !

6. Présentez vos actualités aux journalistes

Vous avez trié votre dossier de presse. Il est maintenant temps de sortir. Faites une liste des titres de médias que vous souhaitez aborder et trouvez le journaliste concerné. La plupart auront leurs coordonnées en ligne. Faites vos recherches avant de préparer votre argumentaire par e-mail. Vous voudrez peut-être rechercher des directives de soumission, alors voici ce que vous devez faire :

  • Premier conseil : n’ajoutez pas leurs adresses e-mail tant que vous n’êtes pas satisfait de votre brouillon. Vous ne voulez pas appuyer accidentellement sur “envoyer” avant d’avoir perfectionné votre email d’argumentaire.
  • Commencez par une ligne d’objet accrocheuse. Les journalistes parcourent leurs boîtes de réception et recherchent des angles et des histoires intéressants. Qu’est-ce qui vous inciterait à cliquer et à ouvrir un e-mail vous ?
  • Obtenez le bon nom du journaliste. Une faute d’orthographe pourrait les décourager. Eux aussi ne sont que des humains. (Personnellement, je m’en fiche si vous écorchez mon nom, mais d’autres pourraient s’en offusquer )
  • Allez-y directement. Dites-leur la partie la plus juteuse de votre histoire. “Salut Katy, j’ai une nouvelle ligne de vêtements illustrés, avec des messages typographiques qui célèbrent les travailleurs clés … “
  • Indiquez peut-être où vous pensez que votre histoire pourrait être pertinente dans le magazine. Jetez également un œil aux histoires précédentes. Et peut-être ajouter une phrase du genre : “J’ai remarqué que vous aviez publié un article sur X et ses incroyables imprimés caritatifs. Je viens également de lancer de nouveaux produits pour soutenir les enfants en…”
  • Ensuite, expliquez que vous avez joint un communiqué de presse et des images “prévisualisées en basse résolution” et que vous avez un dossier de presse sur le cloud, avec tout ce dont ils ont besoin et divers éléments parmi lesquels choisir. Faites en sorte que cela se démarque – mettez la copie en rouge vif si vous pensez que cela vous aidera.
  • Fournissez vos coordonnées et dites que vous seriez heureux de discuter davantage sur ce sujet ou sur votre histoire. Montrez-vous ouvert au dialogue.
  • Dans l’ensemble, gardez le pitch de l’e-mail concis. Soyez optimiste et confiant. Ne le prenez pas personnellement si vous ne recevez rien en retour. Les journalistes sont vraiment débordés. Réessayez une semaine plus tard. Il ne fait aucun mal de chasser et de donner un petit coup de coude de temps en temps pour rappeler la proie.
  • Si vous n’avez pas de chance sur les e-mails, vous pouvez contacter des journalistes sur Twitter, Instagram ou LinkedIn. Mais abordez cela avec prudence et au cas par cas. Tout le monde est différent. Vérifiez toujours si quelqu’un a mis “Pas de DM” dans ses profils de médias sociaux.
  • Un dernier conseil, si votre histoire est forte, envisagez de l’offrir en exclusivité à un seul magazine. Sinon, essayez de lancer le pitch le même jour à chaque média, car personne ne voudra le diffuser des jours plus tard alors que d’autres l’ont déjà fait – cela deviendra de “vieilles nouvelles” et donnera une mauvaise image du journaliste.

7. Devenez un incontournable

Vous voulez avoir plus de succès en relations publiques à l’avenir ? Devenez une source fiable sur laquelle les journalistes peuvent écrire. Quelqu’un heureux de participer à des interviews, des reportages ou des commentaires. Un sujet volontaire et passionnant, une source intarissable d’informations et de nouveautés.

Ayez des portraits professionnels

Investissez dans des photographies de qualité de vous. Les journalistes voudront votre portrait s’ils rédigent une interview. Même les influenceurs et les podcasteurs auront besoin d’un portrait lorsqu’ils vous auront dans leur émission.

Obtenez un microphone et une caméra de qualité podcast

Avec les podcasts à l’esprit, procurez-vous un micro et un appareil photo, séparés de votre ordinateur portable ou de votre ordinateur. Apprenez à vous enregistrer localement. Comprenez ce dont les podcasteurs ont besoin pour obtenir un son de qualité et être l’invité de rêve de leur émission. (D’autres émissions seront à l’écoute !)

Dites-le sur votre site Web: “Presse, bienvenue !”

Je sais que nous avons déjà couvert cela, mais cela vaut la peine de le mentionner à nouveau : ayez un “espace presse” sur votre site Web et stipulez que vous êtes heureux d’être interviewé ou présenté. Faites remarquer que vous avez des portraits professionnels, des photographies de produits, des communiqués de presse et même un microphone et un appareil photo de qualité supérieure pour des podcasts ou des interviews vidéo à distance.

8. Ayez toujours votre casquette de relations publiques

Les journalistes ont constamment besoin de nouveaux contenus. Gardez un œil sur Twitter pour des choses comme les #journorequests et répondez rapidement. Suivez toutes les équipes éditoriales de vos magazines préférés et voyez ce qu’ils disent. N’attendez pas que les journalistes viennent vous voir, soyez entreprenant et proactif.

Pensez également aux thèmes d’actualité. Mais rappelez-vous que de nombreux journalistes travaillent jusqu’à trois mois à l’avance, donc si vous songez à envoyer un e-mail à Cosmopolitan ou Ideal Home à propos des cadeaux de Noël, vous êtes en retard – ils ont terminé leurs numéros de fête en août.

Enfin, créez votre propre calendrier éditorial. Notez la date de la Journée nationale des freelances par exemple, et contactez vos magazines créatifs préférés un mois avant, en leur demandant s’ils prévoient de faire quelque chose et si vous pouvez fournir un commentaire.

Pensez comme un journaliste. Comprenez leurs délais et leurs demandes.

Devenez leur meilleur ami et envoyez-leur tout ce dont ils ont besoin sans leur permettre de courir après. Et avec un investissement initial, beaucoup de persévérance et de connaissance du fonctionnement du système, vous serez bientôt l’un de ces noms que l’on verra partout.

A vous de jouer !

Voici maintenant le petit exercice que je vous propose de faire. Vous allez dès à présent essayer de choisir deux ou trois magazines dans lesquels vous souhaiteriez voir apparaître vos créations dans quelques semaines. Ensuite, apprenez à découvrir le fonctionnement de ce média, fréquence de publication, nature des articles, images publiées, angle des interviews et identifier les rédacteurs qui fabriquent tout ce contenu. Maintenant, vous allez essayer de trouver les contacts de ces rédacteurs. Une fois leurs mails trouvés ou leurs identifiants sur les réseaux sociaux obtenues, commencez à préparer un mail de contact à leur égard. Rédigez un mail de séduction pour les appâter et leur donner envie d’en découvrir plus sur votre travail. Tout est prêt, à présent prenez une grande inspiration et cliquez sur “envoyer” ! Félicitations !

A toute fin utile, je vous glisse ici mon dernier article en date qui pourrait vous être utile : Les 7 secrets pour travailler comme un véritable illustrateur professionnel (et rentable)

Partager l'article :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *